Facturation au poids volumétrique : “la nature a horreur du vide”

Le poids volumétrique, ou PV, est une méthode de calcul de plus en plus présente et demandée dans la facturation des transporteurs. Les enjeux de ce modèle laissent à croire que le poids volumétrique va rapidement se développer, et ce dans un futur pas si lointain. C’est pourquoi ShippingBo vous propose dans cet article de découvrir ce qu’est le poids volumétrique, comment se calcule-t-il, quels en sont les enjeux et comment adapter votre logistique à ce modèle de facturation. 

La facturation au poids volumétrique : qu'est-ce que c'est ?

Définition : Poids volumétrique

Le poids volumétrique est le calcul qui permet de prendre en compte le volume d’un colis en comparaison de son poids.

Dans la mesure où 1 kg de plume et 1 kg de plomb ont un volume complètement différent, les transporteurs intègrent la notion de volume pour facturer le coût d’une expédition.

Histoire

Depuis toujours le transport de fret aérien prend en considération le volume de la marchandise à transporter et son poids pour calculer le prix du transport.

Les transporteurs terrestres prennent en compte cette notion depuis quelques années pour rationaliser le coût de leurs camions.

Pourquoi la question du poids / volume est-elle aujourd'hui au cœur des enjeux transports ?

Une réalité écologique

Avec le réchauffement climatique de plus en plus de pays taxent les entreprises de transport sur le nombre de kilomètres parcourus par les camions. C’est donc une nécessité d’adaptation pour les transporteurs de réduire le nombre de camions sur la route.

Une réalité économique

Le coût d’exploitation d’un camion (masse salariale, achat ou location du véhicule, carburant, assurances, … etc) augmente avec le temps. La réduction du volume des colis permet de charger plus d’expéditions pour un même camion.

Les enjeux

Les transporteurs routiers de marchandises passent d’une facturation au poids à une facturation au poids / volume pour s’adapter à ces nouvelles contraintes (économique et écologique) et pour continuer de proposer des tarifs attractifs qui ne mettent pas leur rentabilité en cause.

Qui applique le poids volumétrique ?

La plupart des transporteurs internationaux ont imposé ce mode de facturation il y a quelques années déjà pour leur transport domestique (France vers France), européen (France vers pays de l’UE) et international (France vers le reste du monde).

Les précurseurs dans le monde du transport de petits colis (BtoB et BtoC) sont les américains (FEDEX et UPS) et les allemands (DHL).

L’opérateur de transport TNT (racheté par FEDEX) est passé à la facturation poids / volume en 2020.

C’est maintenant au tour des opérateurs français qui accusent un retard dans le domaine de passer aujourd’hui à ce mode de facturation. Ce sont les entités du Groupe La Poste qui sont les premiers avec Chronopost et DPD (prévu en janvier 2021).

Il est aujourd’hui certain que les autres opérateurs de transport vont mettre en place la facturation au poids volume dans les années à venir dès que leurs centres de tri seront équipés des installations nécessaires à l’acquisition du volume des colis.

Comment calculer le poids volumétrique ?

Le mode de calcul est le même pour tous les transporteurs routiers de marchandise. Seul le ratio peut changer d’un opérateur à l’autre.

Poids Volumétrique (exprimé en kg) = L x l x h (exprimé en cm) / ratio du transporteur

Ratio = 4000, 5000, 6000 en fonction des transporteurs et du contrat

Une fois le poids / volume calculé on le compare au poids réel (PR) pour déterminer lequel de ces deux poids servira de base à la facturation. Si PV (kg) > PR (kg) alors c’est le PV qui servira de base au calcul du tarif transporteur.

(L x l x h en cm) / ratio 

(L x l x h en cm) / ratio 

> Poids Réel (PR) = 3kg

(40 x 30 x 30) / 5000

> Poids Volumétrique (PV) = 7,2kg

> Poids Réel (PR) = 3kg

(10 x 30 x 30) / 5000

> Poids Volumétrique (PV) = 1,8kg

Poids Volumétrique > Poids Réel

Poids facturé : 7,2kg

Poids Volumétrique < Poids Réel

Poids facturé : 3kg

Comment adapter sa logistique à la facturation au poids volumétrique ?

L’objectif affiché de la facturation au poids volume est de réduire la taille des colis. Aussi si vous vendez des produits peu lourds et volumineux ou que le remplissage de vos colis n’est pas optimisé, il vous faut revoir votre stratégie d’emballage.

Quels sont les leviers ?

  • Mes produits nécessitent-ils un sur-emballage ?

Certains produits peuvent être expédiés sans ajouter une couche de carton supplémentaire. Cela réduit le volume du carton et donc le coût du transport, mais surtout les coûts d’emballage et de masse salariale.

  • Mes emballages sont-ils appropriés ? Avez-vous suffisamment de taille de carton pour emballer vos commandes ?

Il est important de déterminer vos commandes types, c’est-à-dire les commandes les plus récurrentes en termes de volume pour trouver les emballages adéquats.
Certains cartons sont adaptables en hauteur.

  • Revoir les règles d’affectation de vos transporteurs ?

Aujourd’hui vous confiez tel type de commande à tel transporteur. Ces règles sont souvent déterminées par le poids total de la commande. Le nouveau modèle de facturation va certainement changer les règles d’attribution de vos commandes aux transporteurs.

Certains TMS calculent pour vous les transporteurs adéquats en fonction de vos critères (volume des produits, poids du colis, … etc).

Faites-vous accompagner par des experts de la logistique

Afin d‘optimiser vos emballages et d’adapter votre logistique à la facturation au poids volumétrique, faites appel à nos experts de la logistique. ShippingBo vous propose un diagnostic complet  de votre logistique. Nos experts supply chain se déplacent dans votre entrepôt, analysent vos process, votre matériel ainsi que vos données, et vous délivrent un diagnostic clair et précis de vos performances logistiques. 

Conclusion

Le poids volumétrique est le calcul qui permet de prendre en compte le volume d’un colis en comparaison de poids. Si ce mode de calcul est présent depuis longtemps dans le transport de fret aérien, il se développe de plus en plus chez les transporteurs terrestres. Le PV, ou poids volumétrique, présente un enjeu de taille, aussi bien sur un axe écologique qu’économique. Il se calcule de la manière suivante : (largeur x longueur x hauteur en cm) / par le ratio du transporteur.

Si le poids volumétrique est un enjeu de taille pour les transporteurs, il est important pour les professionnels du e-commerce de maîtriser cette méthode de calcule et les spécificités logistiques qui l’accompagnent. Un audit logistique réalisé par un expert supply chain vous permet d’adapter votre logistique au PV, et ainsi réaliser de grosses économies sur vos expéditions.

Contacter un expert supply chain