[COVID-19] ACTU E-COMMERCE #2

Face à la crise sans précédent qui traverse le monde entier, les acteurs du e-commerce n’ont jamais été autant décontenancés. Il devient donc vital pour ces derniers de se tenir informés des dernières actualités afin de prendre les meilleures décisions possibles et d’agir en conséquence. ShippingBo vous propose un tour d’horizon de l’actualité e-commerce et logistique.

1- Amazon bloque l’expédition de produits non essentiels

Source : Unsplash

Il y a quelques jours, le géant américain Amazon a communiqué vouloir concentrer son activité logistique sur les produits de première nécessité, bloquant ainsi tout envoie de produits n’appartenant pas à cette classification. Une classification non détaillée par Amazon qui semblerait néanmoins comprendre :

  • les produits pour bébé
  • les produits de santé
  • les produits de ménage
  • les articles de beauté et soins personnels
  • les produits alimentaires
  • les produits industriels et scientifiques
  • les produits pour animaux

Un tel choix de la part d’Amazon n’est pas sans conséquence sur les vendeurs tiers de la plateforme américaine. En effet, seuls ceux proposant des produits pour bébé, santé et ménage, beauté et soins personnels, épicerie, produits industriels et scientifiques, et produits pour animaux de compagnie continueront de voir leurs commandes acheminées directement par le géant du commerce en ligne. En revanche, pour ceux qui proposent des articles qui ne sont pas considérés comme des produits de première nécessité par Amazon, ils doivent désormais utiliser le service Fulfilled by Merchant.

Autrement dit, ils n’ont d’autres choix que d’assurer eux-mêmes le stockage et l’expédition des commandes. Une pilule difficile à avaler pour de nombreux vendeurs qui n’ont pas manqué de déverser leur colère sur le forum d’Amazon au cours de ces derniers jours. «Amazon vient de mettre des tonnes d’entreprises en faillite. Vous détruisez des milliers d’emplois en pleine crise. Blague horrible, blague absolue. Pas d’avertissement. Attendez-vous à des poursuites majeures de la part de vendeurs qui vont faire faillite», peut-on lire notamment parmi les mots laissés par ces vendeurs qui se sentent abandonnés par Amazon dans cette période difficile. «Nous comprenons qu’il s’agit d’un changement pour votre entreprise, et nous n’avons pas pris cette décision à la légère», a simplement expliqué Amazon dans son message envoyé aux vendeurs concernés.

2- Le groupe La Poste renforce ses mesures

Le groupe La Poste renforce ces mesures préventives pour la protection de ses postières et  postiers ainsi que celles de ses clients dans le but de maintenir ses activités. Parallèlement à ces mesures, le groupe cesse ses activités durant 3 jours par semaine. Durant les jours d’activités, la livraison à domicile contre signature sera évitée. La distribution dans les boîtes aux lettres sera privilégiée. 

Malgré ces mesures de précaution, certains codes postaux ne sont plus desservis.

Le groupe demande à ses clients de prendre quelques mesures, notamment de prioriser l’envoi de produits essentiels, de privilégier les colis boxables, de limiter la charge des colis à 10 kg et de transmettre toutes les données de livraison de l’acheteur. De plus, il est demandé d’adapter son activité en remettant 70% de l’activité journalière habituelle.

3- Ils se mobilisent

Au milieu de la panique ambiante, causée par le COVID-19 et les mesures qu’il a engendrées, de nombreuses actions solidaires ont vu le jour ces derniers jours. De nombreuses sociétés ont décidé d’agir pour aider les TPE/PME menacées par le confinement. À l’instar de prestashop avec son e-Commerce Solidaire, mettant à disposition gratuitement des TPE un site de vente en ligne de proximité, ou bien encore Mirakl qui s’est associé au gouvernement afin de proposer une plateforme de distribution et de centralisation de produits de première nécessité à destination des professionnels de santé et des institutions publiques. Découvrez la liste complète des actions >>

Chez ShippingBo nous avons choisi de nous engager en faveur des e-commerçants dont la logistique se trouve désorganisée mais également des magasins physiques en possession de stocks invendus. En savoir + 

Nous mettons également à disposition un flux d’informations constant, relayées sur nos réseaux sociaux afin de vous aider dans vos prises de décisions.

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux pour être informé des dernières actualités