Quels processus logistiques choisir pour optimiser la préparation de ses commandes ?

La préparation de commande (et donc le choix des processus logistiques) est le point clé de la réussite logistique : c’est le résultat de la performance du e-commerçant qui va être visible par le client final. On a tous déjà eu un petit moment de stress à l’ouverture du carton : est-ce que les produits que contienne le carton sont bien ceux que j’ai commandé ? Est-ce que les produits vont arriver en bon état ? Et si la réponse est non, c’est toujours embêtant de renvoyer un colis, … etc.

En tant qu’e-commerçant la qualité des préparations de commandes est primordiale car elle est source d’insatisfaction et de surcoûts si elle est mal gérée (les frais de retours et de réexpédition seront à la charge du vendeur). 

Alors comment faire de la préparation de commande une expérience client positive ?

Le choix du processus logistique de préparation de commande est stratégique pour le e-commerçant et peut devenir anxiogène s’il n’a pas les bonnes informations pour prendre les bonnes décisions. Il faut donc commencer par déterminer le profil des commandes.

1- Analyser les commandes sur une période représentative pour choisir au mieux ses processus logistiques

Pour mettre en place de nouveaux processus logistiques il est intéressant de prendre un historique de commande de six à douze mois. Plus l’historique de commande sera long et plus l’analyse sera pertinente car elle pourra prendre en compte les effets de la saisonnalité (été / hiver, soldes, période de fin d’année, la croissance mécanique, … etc).

Les informations importantes à récupérer pour chaque commande sont :

  • la date de la commande et la date d’expédition : cela permettra de déterminer le nombre de commandes traitées par jour, par jour de la semaine, le temps de préparation, …etc
  • le nombre de référence article et de quantité de référence par commande
  • la catégorie de la référence article

L’analyse de ses informations permettra de déterminer les commandes contenant des produits volumineux et devant avoir un process particulier (matières dangereuses, n° de série, … etc), les commandes contenant une seule référence produit et les commandes contenant plusieurs références produit.

Maintenant que l’on connait son profil de commande nous allons pouvoir déterminer pour chacun le processus logistique de préparation le plus adapté.

2- La ramasse globale

Le principe de la ramasse globale est un processus logistique qui consiste à générer un seul déplacement dans le stock pour prélever les produits nécessaires à préparer un ensemble de commandes. La ramasse globale permet de limiter les déplacements dans l’entrepôt et donc va permettre d’augmenter la productivité. Plus la surface de l’entrepôt est importante et plus le principe de ramasse globale est pertinent et va permettre de gagner du temps et de diminuer la pénibilité des tâches.

Pour appréhender le gain de temps et de productivité de la mise en place d’une ramasse globale certains logisticiens font des relevés des distances parcourues par leurs préparateurs dans une journée (les applications smartphones permettent de mesurer le nombre de pas ou la distance en km). Les résultats sont parfois surprenants ! Sur une journée de 7h un préparateur de commande peut parcourir la distance équivalente d’un semi-marathon !

Mauvais déplacement préparateur de commandes dans entrepôt
Source : ShippingBo
Déplacement préparateur de commandes dans entrepôt
Source : ShippingBo

Pour mettre en place le processus de ramasse globale il faut s’équiper d’un WMS (Warehouse Management System) qui permette de gérer des emplacements de stockage identifiés, des parcours de prélèvements ou picking optimisés et de générer des sessions ou vagues de préparations de commandes (ensemble homogène de plusieurs commandes). Ces fonctionnalités sont pour la plupart du temps standards dans les WMS.

Les WMS proposent d’éditer un bon de préparation ou de prélèvement avec la liste des emplacements dans l’ordre du parcours de prélèvement OU proposent d’effectuer la ramasse globale avec un PDA.

support pda customed by shippingbo

L’utilisation du PDA pour effectuer la ramasse globale présente plusieurs avantages. Tout d’abord cela permet de ne pas éditer des montagnes de papier et dans certains cas d’en perdre une partie. Ensuite le PDA permet de sécuriser les prélèvements : si le produit scanné n’est pas le bon le PDA va émettre une alerte visuelle et sonore. Il n’y a donc plus d’erreur de prélèvement. Le dernier avantage de d’utilisation du PDA est que l’on peut affecter des préparations ou des ramasses à un utilisateur et donc suivre l’activité de ses préparateurs (calcul de productivité par exemple).

Le processus logistique de ramasse des produits peut s’effectuer dans tout type de contenants mobiles : caddies, chariots, … etc. Tout dépend de la morphologie des produits et des quantités de produits à prélever pour une session ou vague de préparation.

3- Le Pick then Pack pour les commandes mono référence

Lorsque le nombre de commandes mono référence est assez important (>30% des commandes) il est intéressant d’avoir un process à part pour améliorer la productivité

On peut donc générer une vague ou session de préparation avec toutes ces commandes en générant une ramasse globale d’un grand nombre de commandes.

Une fois la ramasse de tous les produits effectuée le chariot est pris en charge à un poste d’emballage. Certains WMS proposent un process spécifique pour ces préparations de commandes. Par exemple chaque article est scanné et le WMS associe le produit à une commande de la session ou vague de préparation et édite les documents associés (bon de livraison et étiquette transporteur). C’est le cas du WMS ShippingBo

Le produit peut être emballé et expédié. Ce processus logistique permet de traiter de manière industrielle un très grand nombre de commande en un seul déplacement / prélèvement de produit.

4- Le Pick and Pack et le Pick to Light

Lorsque le nombre de références produits est inférieur à 50 il est intéressant de proposer une logique de préparation de commandes différentes qui va supprimer les déplacements dans le stock. En effet dans cette configuration on peut placer le stock de picking ou de prélèvement à côté du poste d’emballage de manière à préparer les commandes au fil de l’eau. C’est ce que l’on appelle le pick and pack (prélever et emballer). Ce système peut être amélioré en y ajoutant la technologie de pick to light. C’est-à-dire que l’emplacement où est placé le produit à prélever va s’allumer à l’aide d’un boitier lumineux lorsqu’une commande le nécessite et va afficher la quantité de produit à prélever. C’est une aide au prélèvement (pick to light).

Pick and Pack : placement du stock de picking ou de prélèvement à côté du poste d’emballage de manière à préparer les commandes au fur et à mesure.

Pick to Light : système d’emplacement où est placé le produit à prélever qui s’allume à l’aide d’un boîtier lumineux lorsqu’une commande le nécessite et qui affiche la quantité de produit à prélever.

5- Le tri par éclatement pour les commandes multi références ou Put to Pack

A- Qu'est-ce que le tri par éclatement ?

Lorsque le nombre de références par commandes est supérieur ou égal à deux, il est intéressant de mettre en place un processus logistique de préparation de commande pour ces commandes. Ce mode de préparation est aussi appelé « tri par éclatement ».

Le principe du tri par éclatement est utilisé dans de nombreuses organisations logistiques et peut se décliner dans n’importe quelle configuration et avec n’importe quels produits.

Le tri par éclatement consiste à effectuer une ramasse globale pour prélever tous les produits nécessaires à la préparation de plusieurs commandes en une seule fois. Votre temps de prélèvement est optimisé car il y a un seul parcours de prélèvement dans le stock pour préparer un ensemble de plusieurs commandes.

processus logistique : tri par éclatement
source : ShippingBo

Vous procédez ensuite à un tri éclatement des produits en X commandes à l’aide d’un meuble d’éclatement ou rucher. Le WMS vous donne l’indication de l’emplacement où placer le produit en fonction de l’article scanné. Chaque case correspond à une commande client.

Une fois que tous les produits sont éclatés dans les cases on reprend tous les produits de la case 1 pour les emballer et les expédier, puis les produits de la case 2, … etc.

B- Comment créer son meuble d'éclatement ?

Pour être efficace il faut designer le meuble en fonction de la typologie de vos commandes à savoir :

  • Dimensions, poids moyen des produits pour adapter la dimension des cases
  • Du nombre de produits qu’un préparateur peut prélever en une fois = le nombre de commande maximum par session de préparation = le nombre de cases du meuble.

Un fois ce calcul fait, n’importe quel meuble correspondant à ces contraintes / dimensions peut convenir, même un meuble Ikea.

Dans certains cas lorsque la taille des produits le permet il peut être intéressant d’avoir un meuble d’éclatement mobile. Le tri éclatement se fait au moment du prélèvement des produits dans le stock. Ainsi les produits ne sont manipulés qu’une fois pour le prélèvement et éclatement.

Ce processus de tri éclatement peut aussi être industrialisé en y intégrant la technologie du put to light.

Afin d’optimiser le principe du meuble d’éclatement (productivité et fiabilité) on peut y ajouter des technologies type Pick to Light System. Ce système est un aide à la dépose des produits dans la bonne case. Elle permet à l’opérateur de ne pas avoir à réfléchir et sécurise la dépose du produit dans la bonne case.

A chaque scan de produit le WMS allume la case correspondant à la commande.

Certains systèmes vont jusqu’à sécuriser la dépose du produit dans la bonne case par un système de rayons infra rouge par exemple.

Pour les gros volumes de commandes il existe des meubles à doubles entrées qui permettent de travailler sur les deux faces du meuble. D’un côté on réalise le tri éclatement des produits pour reconstituer les commandes. De l’autre côté on prélève les produits des commandes complètes pour les emballer. Tout est piloté par le WMS qui allume les cases correspondantes de part et d’autre du meuble.

6- Cas des commandes « atypiques » ou produit volumineux

Afin de traiter différemment ces commandes il convient de mettre un tag dans la base article sur les produits atypiques : produit volumineux, produit contenant de la matière dangereuse, produit ayant un numéro de série, produit devant être conditionné à part (emballage spécifique).

De cette manière on peut générer une session de préparation spécifique avec toutes les commandes ayant au moins un produit « atypique » et faire de la préparation de commande unitaire par exemple.

Pour les produits volumineux ou les commandes expédiées par palette le meuble est converti en une zone de X palettes. Une palette = une commande client. Chaque emplacement palette a un numéro pour identification lors du tri.

Conclusion

Dans tous les cas le choix d’un processus logistique de préparation de commandes passe obligatoirement par une analyse fine de l’historique des commandes et de la base produit. Pour améliorer la productivité et la qualité de préparation le mode de préparation par éclatement est souvent conseillé pour les commandes multi références car le principe est très simple et infaillible.

Florian LAILLET

” Mais avant toute réflexion il est primordial de bien connaître son profil de commande et ses produits. Un AUDIT approfondit de son entrepôt est également indispensable dans une démarche d’optimisation logistique. Ces deux démarches permettent de comprendre les points d’optimisation afin de se diriger vers les solutions les plus adaptées à sa société et à son marché.

Florian LAILLET, Directeur Département Supply Chain chez ShippingBo


Soldes d’été 2020, à quoi s’attendre côté e-commerce ?

Une chose est sûre, les soldes d’été 2020 n’auront rien d’habituel ! Des soldes repoussées par le gouvernement et qui soulèvent de nombreuses interrogations auprès des commerçants et e-commerçants. Baisse du pouvoir d’achat, mise en place du protocole sanitaire, explosion des commandes e-commerce, … Les répercussions de la crise sanitaire et économique sont nombreuses. À quoi va ressembler l’édition 2020 des soldes d’été ? Quelles répercussions cette crise aura-t-elle sur les ventes e-commerces ?

1- Quand débuteront les soldes d’été 2020 ? Pour quelle durée ?

Suite à la crise sanitaire et économique qui balaie notre pays, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, à annoncer le report des soldes d’été 2020. “Les petits commerces ont tous beaucoup de stock d’été, avec des marchandises qui sont même arrivées durant le confinement. Nombre d’entre eux n’ont pas encore eu le temps d’écouler leur stock au prix normal, avant de commencer à pratiquer des rabais au moment des soldes.”, déclare-t-il au micro de BFM TV. Le début des soldes est donc prévu au 15 juillet 2020, pour une durée de 4 semaines. Elles se finiront le 11 août 2020.

  • Date de début des soldes : 15 juillet 2020
  • Date de fin des soldes : 11 août 2020
  • Durée des soldes : 4 semaines

2- Les répercussions de la crise économique et sociale sur les soldes d’été 2020

L’une des répercussions majeures de cette crise est la démocratisation des mesures sanitaires au sein des boutiques physiques. Port du masque obligatoire, solution hydroalcoolique à l’entrée, mise en quarantaine de certains produits… Des mesures visant à rassurer les clients  et qui auront permises une réouverture en toute sécurité des magasins en France. Limiter le nombre d’acheteurs au sein des boutiques est également une des mesures phares mise en place par les commerçants. Mais si cette mesure permet de garantir la sécurité sanitaire des visiteurs, elle génère de longues files d’attente ayant pour effet de faire fuir de nombreux visiteurs potentiels, effrayés par le temps à attendre. Une étude de Valtech montre que 70% des consommateurs abandonnent leur volonté d’achat lorsqu’ils jugent la file d’attente trop longue. L’une des alternatives les plus plébiscitées durant la période des soldes d’été 2020, sera sûrement l’achat en ligne.

La crise économique a quant à elle entraînée une baisse du pouvoir d’achat pour de nombreux Français. Une forte concurrence risque de se développer sur le marché de l’e-commerce. Si le prix reste un argument décisif, la qualité de l’expérience acheteur est une garantie de fidélisation que chaque e-commerçant doit développer.  Du temps de préparation des commandes, à la remontée des informations de préparation auprès du client, en passant par la qualité du service de livraison et de la gestion des retours, la logistique est un levier décisif dans cette expérience. Découvrez comment optimiser votre préparation des commandes.

En conclusion...

En conclusion, ces soldes d’été 2020 se dérouleront du mercredi 15 juillet au mardi 11 août. Difficile de faire des prédictions quant aux volumes de ventes attendus au vu caractère inédit de la situation. Si le budget des français risque d’être assez serré cette édition, la longueur files d’attentes auront sûrement pour effet d’inciter les consommateurs à faire leurs achats en ligne. Optimiser sa logistique e-commerce peut être un bon moyen de garantir la fidélité des nouveaux clients. ShippingBo vous permet d’optimiser votre logistique afin de garantir à vos clients une livraison rapide, sans erreur et avec une remontée d’information à chaques étapes de la commande.

CONTACTER UN EXPERT

Comment optimiser sa préparation de commandes ?

Comment optimiser sa préparation de commandes ?

Mal gérée, la logistique peut être une source d’insatisfaction pour la clientèle. Elle est un élément stratégique pour toute société exerçant dans le secteur du e-commerce. La commande du client peut prendre du délai si le produit n’est pas disponible en stock ou mal localisée dans l’entrepôt. La commande peut être incomplète ou il peut y avoir une inversion de produit (erreur de préparation). Le colis peut arriver endommagé si l’emballage est inadéquat, … etc. Améliorer sa logistique dans le but d’optimiser sa préparation de commandes est donc une nécessité pour tous les e-commerçants. 

Beaucoup d’évènements pouvant ternir l’image d’un vendeur peuvent survenir dès le moment où le client enregistre sa commande. La performance de la logistique peut faire OU défaire la réputation d’un site marchand. Lorsqu’une expérience client est négative, la puissance des réseaux sociaux (chat, forum de discussion et autres) va s’amplifier sur la toile et peut provoquer la baisse des commandes ou pire la fermeture du site marchand. 

Malheureusement il n’existe pas de solution clé en main qui permette de gérer sa logistique de manière performante. Les paramètres à prendre en compte sont différents d’une entreprise à l’autre. Aussi il faut prendre en considération différents critères pour déterminer l’organisation optimale : chaque entreprise a sa propre organisation, ses propres produits, des clients différents, un profil de commande différent, … etc.

C’est pourquoi nous vous proposons une série d’articles pratiques adaptables à votre entreprise qui vont vous aider à optimiser votre chaîne logistique dans la préparation de commandes et donc votre satisfaction client.

Pour obtenir une efficacité dans le processus de préparation de commandes (en termes de coûts, délais et qualité), il est possible d’intervenir sur différents axes.

1- Réduire la longueur des trajets

Plus l’organisation de l’entrepôt est optimisé en amont et moins les distances à parcourir seront importantes pour les préparateurs de commandes. Il sera donc  possible de confier plus de commandes à préparer au même préparateur ou réduire la masse salariale.

Il est possible d’opter pour une classification et un rangement des références du type ABC. La méthode de Pareto (ou méthode ABC) consiste à analyser les ventes sur une période donnée pour classer les produits en trois catégories : A (produits à forte rotation = très vendus), B (produits à moyenne rotation) et C (produits à faible rotation = très peu vendus). Les références les plus commandées en volume sont situées aux endroits les plus accessibles pour les préparateurs de commandes ainsi les déplacements sont optimisés.

Méthode ABC - Pareto - logistique
Source : ShippingBo

Afin de limiter le nombre de pas réalisés dans une journée par les préparateurs de commandes, il faut optimiser les déplacements avec un système de préparation de commandes adapté. En respectant des circuits de préparation qui n’obligent pas le préparateur à passer plusieurs fois au même endroit (ordre de prélèvement optimisé) il est possible de limiter les distances parcourues.

Mauvais déplacement préparateur de commandes dans entrepôt
Source : ShippingBo

Ce qu’il ne faut pas faire

Déplacement préparateur de commandes dans entrepôt
Source : ShippingBo

Ce qu’il faut faire

2- Limiter les ruptures de charges

La rupture de charge correspond en logistique au mouvement opéré sur un produit pour aller d’un point A vers un point B; par exemple, le transport d’un produit de son emplacement de stockage, à l’emplacement de préparation.

Mal optimisées, les ruptures de charges peuvent représenter une perte de tempo sur la préparation de la commande, ainsi qu’un risque d’endommagement du produit.

Ainsi il est important d’optimiser ses flux logistiques en limitant ces ruptures dans le processus de préparation de commande. Pour ce faire, il faut se doter d’un système informatique qui permette de localiser les produits tout au long du processus logistique.

Rupture de charges logistique
Source : ShippingBo

Le produit va tout d’abord être réceptionné dans le stock (réception de commande fournisseur) puis il va être placé dans un emplacement où le préparateur le localisera facilement grâce au système de préparation de commande (WMS) pour préparer la commande et l’expédier.

Il est donc important de renseigner le système informatique à chaque étape du processus (entrée de stock, sortie de stock, expédition, …). Les système de scanner type PDA  permettent d’industrialiser l’acquisition de ces informations en toute simplicité et en garantissant la fiabilité des données enregistrées dans le système.

3- Limiter les risques d'avaries

Quoi de plus énervant pour un client que de recevoir sa commande endommagée ou spoliée par un produit lourd, liquide ou toxique ?

Carton endommagé

Pour éviter cela il est important de mettre en place des chemins de préparation de commandes qui respectent la nature des produits (ne pas préparer en même temps des articles toxiques avec de l’alimentaire par exemple) et organiser le prélèvement des articles dans un ordre qui respecte le poids et la densité des articles (au cours de la préparation, placer les articles les plus denses en dessous des articles fragiles).

Le calage des produits à l’intérieur des colis permet d’éviter l’écrasement de ces derniers lors des multiples manipulations pendant leur transport et leur livraison.

De la même manière le choix des emballages d’expédition est stratégique pour garantir l’intégrité physique des produits. Il existe de nombreux type d’emballage pour les livraisons des sites marchands : cartons (avec des niveaux de robustesse différents : simple cannelure, double et triple cannelure), pochette plastique, enveloppe, coffre en bois, … etc. Une étude minutieuse des caractéristiques des produits et des commandes s’avère nécessaire pour choisir les emballages adaptés.

4- Optimiser l'accessibilité des articles

Afin de réduire la pénibilité du travail des préparateurs de commande, et ainsi augmenter leur productivité, il y a des réflexes à acquérir : ne pas placer les références lourdes en hauteur, ne pas ranger les articles trop en profondeur dans les étagères, mettre en place des allées de préparation qui permettent aux préparateurs de se croiser et de se doubler, ne pas lancer en même temps trop de préparations dans la même zone (risques d’embouteillage devant les emplacements picking des références à plus forte rotation).

C’est encore une fois l’analyse des produits (caractéristique et rotation), ainsi que des commandes, qui permettront d’optimiser l’implantation de votre stock.

5- Utiliser les meubles de rangement adaptés aux caractéristiques des produits

Pour être efficace dans le prélèvement des produits il est important de choisir des meubles de stockage en fonction de la rotation des références, ainsi que du volume et de la densité des articles.

Il existe une multitude de type de rangement pour les produits. Pour le stockage de réserve de produit en palette, les rack palettes sont la meilleure option. Les meubles dynamiques sont quant à eux optimisés pour le stockage et le picking des produits (à forte rotation), au même titre des étagères simples (produits à moyenne ou faible rotation).

6- Améliorer l’ergonomie des postes de travail

Afin de réduire la pénibilité du travail et améliorer la productivité il faut choisir les meubles de préparation de commandes, les chariots et tout type d’engin de manutention adaptés. Les activités logistiques sont répétitives. Aussi afin de préserver la santé de votre personnel et les risques liés aux TMS (troubles musculo squelettiques) une étude de poste peut s’avérer nécessaire pour certain métier.

Mais avant toute réflexion il est primordial de bien connaître son profil de commande et ses produits. Un AUDIT approfondit de son entrepôt est également indispensable dans une démarche d’optimisation logistique. Ces deux démarches permettent de comprendre les points d’optimisation afin de se diriger vers les solutions les plus adaptées à sa société et à son marché. ” 

Florian LAILLET, Directeur Département Supply Chain chez ShippingBo

Florian Laillet

Bénéficiez d'un AUDIT complet de votre entrepôt
par notre expert supply chain Florian LAILLET

Votre téléphone n’est pas valide.

Envoyer

En soumettant de formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler avec Facilecomm. En savoir +

En soumettant de formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler avec Facilecomm. En savoir +


Comment adapter votre logistique e-commerce face au Coronavirus (Covid-19) ?

Adapter son activité e-commerce à l’épidémie de Coronavirus (Covid-19)

Beaucoup d’entrepreneurs se posent des questions sur les mesures à mettre en place pour préserver leur activité et leur personnel. Nous vous proposons de balayer les différents sujets pour vous permettre de prendre les bonnes décisions dans votre activité e-commerce.

Le télétravail en logistique – mesure indispensable en faveur des employés de la supply chain dont la fonction le permet.

Il faut « intensifier » le télétravail, a souligné le Président de la République dans son allocution du 12 mars. Le code du travail prévoit la menace d’épidémie. L’article L.1222-11 du code du travail précise qu'”en cas de circonstances exceptionnelles, notamment de menace d’épidémie, ou en cas de force majeure, la mise en œuvre du télétravail peut être considérée comme un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour permettre la continuité de l’activité de l’entreprise et garantir la protection des salariés”. Ce texte – qui reprend les dispositions des circulaires ministérielles de 2009 relative à la pandémie de grippe H1N1 – est transposable à ce qui se passe actuellement avec le Coronavirus (COVID-19).

S’agissant d’un aménagement du poste de travail, le télétravail peut donc, dans ces circonstances, revêtir un caractère obligatoire pour l’employé et permettre à l’employeur d’adapter, de manière unilatérale, la relation de travail. Le législateur neutralise avec cette disposition le droit du salarié de refuser le télétravail.

Un salarié ne peut pas décider de sa propre initiative de travailler à distance” avait indiqué Me Guillaume Roland, avocat en droit social associé au cabinet Herald, interrogé par L’Usine Nouvelle. “Il faut l’accord de son employeur”, avait-il précisé.

Pour les parents d’enfants de moins de 16 ans, qui ne peuvent pas recourir au télétravail, ils ont droit automatiquement à un arrêt maladie. Muriel Pénicault, ministre du Travail, l’a précisé sur France Info. “C’est un arrêt maladie sans qu’ils soient malades, c’est sans aller chez le médecin, il n’y a pas de délai de carence, c’est dès le premier jour qu’on est pris en charge, et c’est l’employeur qui le déclare “, a-t-elle expliqué. “L’employeur ne peut pas dire non, c’est automatique, si vous avez un enfant de moins de 16 ans qui est en crèche ou école, et que le travail n’est pas possible vous y avez droit automatiquement”.

Coronavirus (Covid-19) et logistique : le travail en entrepôt

En revanche un grand nombre de métiers ne permettent pas le télétravail. C’est le cas des métiers du transport et de la logistique. Dans cette configuration c’est à l’employeur de mettre en place toutes les mesures nécessaires pour maintenir l’activité dans le respect des consignes sanitaires en vigueur et de fournir à chaque salarié le justificatif de déplacement professionnel obligatoire.

Justificatif disponible en ligne

La contestation commence à monter dans les entrepôts des activités non indispensables. Les entrepôts de La Redoute et Amazon dans les Hauts de France connaissent des troubles car des salariés souhaitent exercer leur droit de retrait.

Que dit la loi sur le droit de retrait ? Les articles L.4131-1 à L.4131-4 du code du travail explique que le droit de retrait ne peut être exercé que si le travailleur a un motif raisonnable, qui existe : si le travailleur, dans le cadre de son travail, a des raisons de penser qu’il se trouve face à un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé.

Pour éviter tout conflit social il faut donc mettre en application les mesures de prévention prévues : éviter les rapprochements de personne, communiquer les précautions à prendre, désinfecter les postes de travail et outils utilisés par plusieurs personnes. Il faut instaurer un climat de confiance entre l’entreprise et les salariés pour que toutes les angoisses soient levées et discutées en bonne intelligence.

Maintenir la chaine logistique e-commerce grâce à une réorganisation du travail

ruptures de charge

La mise en place des mesures nécessite parfois des aménagements dans l’organisation du travail telle que la durée du travail. Dans des circonstances exceptionnelles, et en temps de crise, le temps de travail pourra être modifié par l’employeur ou sur autorisation de l’inspection du travail. Plusieurs assouplissements du code du travail sont prévus comme :

  • La suspension du repos hebdomadaire de 35 heures (24h de repos hebdomadaire plus 11 heures consécutives de repos quotidien) ;
  • La dérogation au repos quotidien de 11 heures consécutives ;
  • Le dépassement de la durée quotidienne maximale de 10 heures ;
  • La dérogation à la durée quotidienne maximale des travailleurs de nuit ;
  • L’utilisation des heures supplémentaires sans imputation sur le contingent annuel ;
  • L’utilisation des astreintes : en cas de circonstances exceptionnelles, délai de prévenance d’un jour franc.

Il sera également possible de solliciter l’autorisation administrative au sujet des mesures suivantes :

  • La dérogation à la durée journalière maximale en cas de surcroît temporaire d’activité ;
  • La dérogation à la durée quotidienne maximale de 8 heures des travailleurs de nuit en cas de faits résultant de circonstances étrangères à l’employeur, anormales et imprévisibles, ou d’évènements exceptionnels dont les conséquences n’auraient pu être évitées ;
  • La dérogation à la durée moyenne hebdomadaire maximale (46 heures) ou absolue de 48 heures (dans la limite de 60 heures).

Pour éviter que trop de personne ne travaillent en même temps on peut aussi imaginer une organisation du travail en 2/8 ou 3/8 et modifier les horaires du personnel ou l’étalement des jours travaillés sur les sept jours de la semaine.

La ministre du Travail Muriel Pénicaud et le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ont annoncé que le travail le dimanche étaient désormais autorisé pour les entreprises logistiques, tandis que les règles de travail de nuit seraient assouplies.

Face à la crise sanitaire provoquée par le Coronavirus (Covid-19), des mesures ont été prises pour permettre aux entreprises logistiques, primordiales dans ce contexte exceptionnel, d’assurer le maintien des approvisionnements aux magasins, notamment alimentaires.  « J’ai été saisie d’une demande par les entreprises de logistique, j’ai pris un arrêté vendredi soir qui autorise le travail du dimanche » pour toute la logistique de l’alimentaire, a ainsi indiqué dimanche sur LCI la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

On peut imaginer que ces mesures puissent être élargies à toutes les entreprises dans les prochaines semaines. Pour permettre les adaptations nécessaires, il sera probablement demandé à l’administration du travail de faire preuve de souplesse et de réactivité face aux demandes des entreprises.

Le prêt de main d’œuvre entre entreprises pourra également être envisagé pour faire face à un fonctionnement dégradé de l’activité économique. Le Code du travail autorise les opérations de prêt de main d’œuvre à but non lucratif (art. L.8241-1 du Code du travail).
Dès lors que l’entreprise prêteuse se contente de facturer à l’entreprise utilisatrice le coût des salaires et charges afférent aux salariés mis à disposition, le prêt de main d’œuvre à titre onéreux, sans but lucratif, limité dans le temps et sans préjudice pour le salarié ni soustraction au droit du travail est autorisé.

La mise en place des mesures nécessite aussi des aménagements des postes de travail tel qu’espacer plus les postes de travail (postes d’emballage par exemple), utiliser des gants et des masques de protection individuel, nettoyer son poste de travail et ses outils (ordinateur, tire palette, PDA, … etc) en fin de service. On peut aussi imaginer d’espacer le temps entre deux équipes pour permettre la désinfection du lieu de travail. N’oublions pas que la durée de vie du virus est variable :

  • 5 minutes sur la peau ;
  • quelques heures dans les sécrétions séchées ;
  • 8 à 12 heures sur les mouchoirs, vêtements, papiers etc ;
  • plusieurs jours sur des surfaces inertes (boutons, poignée de porte..).

Livraison des commandes e-commerce dans ce contexte de pandémie Covid-19 ou Coronavirus

Livraison chronopost

Où en sont nos partenaires de transport ? Comment se sont-ils adaptés à cette situation inédite ?

La plupart se sont déjà adaptés comme La Poste (https://aide.laposte.fr/categorie/covid-19/) qui connait quelques perturbations à gérer les collectes par endroit.

Les transporteurs effectuant les livraisons dans des commerces de proximité ont dut arrêter les collectes. Mondial Relay conserve pour le moment les colis dans leurs agences et plateformes.

Pour avoir des informations sur la situation chez les transporteurs : https://www.capsule-b.com/blog/comment-les-e-commerces-peuvent-assurer-les-livraisons-durant-le-confinement/

En tout état de cause il faut favoriser les transporteurs qui livrent à domicile et qui prennent les précautions nécessaires au respect des consignes sanitaires.

Forte croissance du nombre de commandes e-commerce

Dans ce contexte très particulier de confinement chez soi les signaux montrent une croissance importante du nombre de commandes sur les sites e-commerce alimentaires, de biens d’équipements pour la maison (Fnac et Darty ont enregistrés 65000 commandes en une journée), de produits récréatifs. Il faut donc se préparer à ce que l’achat de produits s’accélère sur les sites et marketplace.

Il est donc important d’avoir une logistique bien huilée pour faire face à ces pics d’activité. C’est peut-être le moment de mettre en place les bonnes pratiques de la logistique d’entrepôt pour améliorer la productivité de préparation des commandes, la visibilité sur la disponibilité des stocks. Également il va falloir être agile sur le routage des commandes sur tel ou tel transporteur en fonction de l’évolution de la situation.

Chez Shippingbo nous accompagnons plus de 400 clients e-commerçants, logisticiens, fabricants, grossistes dans cette situation difficile en leur fournissant la technologie et les conseils adaptés pour maintenir et optimiser leur chaîne logistique e-commerce et continuer d’approvisionner nos concitoyens.

De part notre mode SaaS nous sommes en mesure d’intervenir à distance et en quelques jours (voire heures), y compris pour la phase d’initialisation de votre entrepôt pour vous doter d’outils capables de booster très significativement votre efficacité pour maintenir votre activité de préparation et d’expédition à effectif réduit et/ou d’assumer un pic d’activité.

N’hésitez donc pas à nous contacter nous mettons tout en œuvre pour vous répondre dans les meilleurs délais au vu de la situation.


Développeur/se Web Full Stack Expérimenté

Facilecomm est une startup qui développe des solutions technologiques innovantes pour l’e-commerce multicanal.

Pour accélérer le développement de nos produits, notamment de Shippingbo.com, nous recherchons un(e) Développeur/se Web Full Stack pour renforcer l’équipe de dev basée à Toulouse.

Tu cherches une start-up ambitieuse et une équipe passionnée, utilisant des technologies web de pointe? des responsabilités variées, en travaillant sur tous les aspects du projet?

Alors ce poste est fait pour toi!

Qui sommes nous ?

Créée en 2010 par Marc Hericher un e-commerçant, Facilecomm a développée pendant plusieurs années un ERP e-commerce Omnicanal connecté aux principales places de marché. Fort de cette expérience et aidé par 3 nouveaux associés le CEO a fait pivoter la société afin de proposer une nouvelle solution répondant pleinement aux attentes et évolutions du marché et reposant sur les dernières avancées technologiques : Shippingbo était né !

Shippingbo est une solution d’expédition intelligente permettant aux e-commerçants d’optimiser la gestion, la préparation et l’expédition de leurs commandes de façon internalisé et/ou externalisé.

Connecté à plus de 5 CMS, plus de 75 marketplaces françaises et européennes, à plus 20 transporteurs mais également à divers logisticiens : Shippingbo offre aux professionnels la plus grande interopérabilité du marché et leur permet d’automatiser l’intégralité de leur workflow de commandes. Lancé mi-février 2016, la plateforme SaaS Shippingbo compte déjà plus de 150 abonnées et a géré plus de 3 millions de commandes en 2017.

Plébiscitée par ses utilisateurs et recommandée par les Places de marché et transporteurs, la plateforme Shippingbo entame une croissance exponentielle qui va continuer de s’accélérer sur 2018. Nous recherchons donc des développeurs expérimentés souhaitant rejoindre une startup en plein essor et souhaitant contribuer à imposer la technologie Shippingbo comme un leader européen puis mondial.

Missions

Au sein de l’équipe technique et sous la direction du CTO, tu contribueras au développement et au maintien et la stabilité de la plateforme.

Principalement focalisé sur la réalisation de nouvelles fonctionnalités, tu participeras à toutes les phases du projet, de la conception au déploiement, tant sur le coeur que sur nos nombreuses intégrations.

En tant que développeur full stack, tu développeras aussi bien sur nos applications front-end que back-end.

Au sein de l’équipe de développement, tu apporteras ta contribution au travail de chacun en apportant un regard neuf lors des phases de conception et des codes reviews.

Philosophie

Nous visons l’efficacité dans le développement en laissant aux développeurs une grande autonomie tant dans la conception que dans l’implémentation.

Nous pensons qu’un code clair et bien testé est un prérequis à une application stable et à un développement rapide sur le long terme. Nous pratiquons les tests à un peu tous les niveaux (tests unitaires, tests d’intégrations, tests full stack).

Nous pensons que le pire code est celui qui ne sert pas, nous nous efforçons donc à épurer les spécifications et à évoluer itérativement. C’est pourquoi nous déployons souvent, au moins une fois par jour en général.

Qualités requises

  • Compétence et pratique d’au moins: Un language orienté objet, un framework web, un framework Javascript, une base de donnée SQL, une base de donnée NoSql
  • Capacité d’adaptation à de nouvelles technologies, à un environnement changeant, le tout porté par une constante envie d’apprendre
  • Passion pour le développement, pour le code propre, clair et testé, pour la réalisation d’applications web efficaces et pratiques
  • Implication dans le code, dans la production, dans la réussite des projets et celle des clients

En bonus :

  • Utilisation d’APIs
  • Expérience des tâches asynchrones
  • Expérience de la production
  • Pratique de l’intégration continue et du déploiement continu
  • Pratique des méthodes agiles

Environnement technique

  • Ruby, Ruby on Rails, Sidekiq
  • Javascript, EmberJS, HTML5, CSS3, Bootstrap
  • PostgreSQL, Redis
  • Heroku, Git, Jira, Bitbucket, Codeship, NewRelic, Datadog ...


L'offre Port Payé de La Poste accessible avec Shippingbo

Affranchissement en Port Payé pour les professionnels

L’offre en port payé de La Poste regroupe des solutions d’affranchissement universelle de vos envois de courrier ou de petits objets en ordinaire ou tracé, égrené ou en nombre avec un marquage simplifié et un n° d’autorisation unique et permanent. Shippingbo est la seule solution qui permet d’éditer facilement et en grande quantité des lettres simples ou lettres suivies.

Les lettres vertes et prioritaires sont désormais disponibles dans Shippingbo !

LettreSuivie-Shippingbo

La Lettre suivie est une solution d’envoi pour vos envois importants, intégrant un service de suivi.

LettreVerte-Shippingbo

Lettre verte égrenée : l’offre de distribution standard du Courrier. La Lettre verte est un service d’envoi de courrier rapide à J+2, économique et respectueux de l’environnement, pour vos envois égrenés de documents et de petits objets limités à 3 cm d’épaisseur.

La Lettre prioritaire est le service d’acheminement urgent du courrier. Pour vos envois urgents de documents et petits objets limités à 3 cm d’épaisseur, son délai de distribution en J+1 stimule vos opérations de conquête et/ou de fidélisation de votre clientèle.

L’Ecopli égrené est un service d’envois économiques distribués en J+4. Il vous permet de maîtriser votre budget en bénéficiant d’un tarif adapté à vos envois non prioritaires de documents et de petits objets limités à 3 cm d’épaisseur.

Shippingbo vous permet d’imprimer de manière industrielle les 3 éléments composant une expédition en lettre suivie : l’adresse du destinataire, l’affranchissement et le n° de suivi en une seule fois sur une étiquette au format 10×15.

Nouvelles Fonctionnalités Shippingbo : Programmez vous-même la date de dépôt de vos lettres suivies, vertes, ecopli ou prioritaires.

Vous faites un dépôt tous les 2, 3 ou 4 jours ?

Shippingbo vous donne désormais la possibilité de programmer votre date de dépôt sur vos envois afin que la date imprinée sur les lettres corresponde bien à la date de dépôt.

Comment faire ?

Dans le menu à gauche, cliquez sur “Configurations” puis sur “Logistique”.

config_logistique Shippingbo

Une fois sur la page de Configuration “Logistique”, allez sur la section “Date du prochain dépôt (port payé)” et inscrivez la prochaine date de dépôt de vos lettres en port payé. A la prochaine session d’envoi, vous modifierez la date manuellement afin qu’elle corresponde à votre futur dépôt en bureau de poste.

Date-Prochain-Dépôt-Shippingbo


Solutions-Business-Couv

Shippingbo répond aux besoins des e-commerçants en proposant la lettre suivie

La Poste soutient Shippingbo et sa mise à disposition de la Lettre Suivie et publie un article dans son Hors-Série Solutions Business.

Découvrez l’interview de Marc Héricher, le fondateur de Shippingbo à propos de l’intégration de la lettre suivie en page 4 du Hors-série Solutions Business LE MAG. #ecommerce #LaPoste #LettreSuivie

La lettre suivie

Avec la Lettre suivie, vous pouvez suivre l’acheminement et la distribution de vos envois importants, documents ou petits objets. En France métropolitaine, vos envois seront distribués en 48 h (délai indicatif).

  • 3 kg maxi (sauf 2kg vers UE et monde)
  • Suivi sur Internet
  • Moins de 3 cm d’épaisseur
  • Emballage prêt à affranchir (en option)
  • Neutre en CO2

Pout utiliser les lettre suivies, plusieurs solutions sont disponibles :

  • Timbres Marianne Lettre suivie 20g : disponibles en lots de 5 pour vos envois en France et outre-mer, en vente en bureau de poste, chez les buralistes ou en ligne, sur la Boutique.
  • Vignettes d’affranchissement : des vignettes éditées par le guichetier ou par les automates d’affranchissement en bureau de poste.
  • Affranchissement en ligne : avec MonTimbrenLigne, l’impression de vos timbres se fait à domicile depuis Internet.

C’est 3 options s’adressent principalement à un usage particulier ou à un faible volume de plis à expédier par jour ( moins d’une vingtaine en général).

  • Shippingbo : vous permet d’imprimer de manière industrielle les 3 éléments composant une expédition en lettre suivie : l’adresse du destinataire, l’affranchissement et le n° de suivi en une seule fois sur une étiquette au format 10×15. Vous gagnez ainsi beaucoup de temps en utilisant la lettre suivie au sein de Shippingbo.

Solutions Business Shippingbo

La lettre suivie a ouvert le marché de petits business sur internet


4 conseils pour réussir le Black Friday grâce à la logistique.

4 conseils pour réussir le black Friday au niveau logistique !

Soldes, Soldes flottantes, Braderies, Anniversaire etc… Ces événements ont pour objectif d’accélérer les ventes en termes de volume mais également d’effectuer une rotation des stocks afin de préparer les nouvelles saisons. Depuis quelques années 2 évènements se sont démocratisés en France : le Black Friday et le Cyber Monday. En 2019, le Black Friday aura lieu le 29 Novembre et le Cyber Monday le 2 décembre.

Ces deux journées qui ont vu le jour aux États-Unis, se sont ensuite développées au Canada ainsi qu’au Royaume-Uni pour aujourd’hui atteindre des pays comme l’Inde, le Mexique ou encore la France.

En France, l’intérêt pour ces journées ne cessent de croître : Le nombre de requêtes Google sur le terme Black Friday a été multiplié par trois entre 2015 et 2016.

En France, Amazon.fr a réalisé la journée la plus active de son histoire avec 1,4 million d’articles commandés le jour du Black Friday 2016.

Lors du Black Friday 2016, 970 produits par minute ont été achetés sur Amazon.fr.

Selon une étude YouGov pour le site de cashback Poulpeo et les prévisions du Centre For Retail Research, les Français devraient dépenser près de 735 millions d’euros en ligne sur ces 4 jours. Soit 32% à chercheurs de bonnes affaires pour une dépense moyenne de 274 €.

Une logistique e-commerce sans faille pour le Black Friday !

Cette vague de commandes qui va déferler sur les e-commerçants français, nécessite d’avoir une logistique bien huilée en amont. En effet, des millions de ventes représentent également des millions de colis à envoyer ! Sans une logistique e-commerce prévue en amont, la vague du « Cyber Weekend » risque de noyer certains e-commerçants… ou les faire briller.

Promotion
Livraison
Suivi Colis

Un stock Zéro défaut

Votre stock doit être optimal !! Une mauvaise gestion de stock pourrait nuire à votre e-réputation à court terme si le client rencontre une indisponibilité sur le produit qu’il souhaitait acheter.

Une centralisation de vos commandes

Vous vendez sur différents canaux de vente – Sites web ? Vous avez besoin d’un outil pour centraliser vos commandes en un seul lieu et gagner aisi du temps dans l’organisation de la préparation de vos commandes. La solution est d’opter pour un outil OMS _ Order Management System tel que Shippingbo par exemple.

Une préparation de commandes minutée

Tout l’enjeu du Black Friday est d’absorber un fort volume de commandes en un temps record. Le client est une personne pressée, plus il attend son colis moins il sera satisfait, et donc prêt à recommander votre e-commerce. Grâce à la réactivité de sa chaine logistique, un e-commerçant proposant d’envoyer la commande d’un e-acheteur dès le lendemain, pourra fidéliser ce client grâce à la qualité de son service .

Outre le choix d’externaliser vos envois chez un logisticien, vous pouvez conserver la maitrise de votre logistique en vous dotant d’outils OMS (Order Management System), solution IT concrète qui se destine aux e-commerce multi-sites et/ou multi-canaux, et qui permet la gestion globale et coordonnée des commandes clients sur l’ensemble du réseau logistique, tel que Shippingbo.

La mise en place de sessions de préparation précises et organisée à la réception de vos multiples commandes permettra de fluidifier la préparation de commandes. Vous pourrez ainsi garantir les mêmes conditions d’expéditions au nouveau client « Black Friday » qu’en temps normal.

Une Livraison avec  suivi

Pendant le “Black Friday”, il est important que vos clients aient accès aux informations de suivi de leur colis pour ne pas engorger votre service client. Transmettez facilement le n° de suivi à l’instant T où la commande est préparée permettra de rassurer votre client. Pour exemple, Shippingbo transmet automatiquement le n° de suivi à l’impression de l’étiquette colis, vous ne perdez pas de temps à importer les n° de suivi vers les marketplaces.

Le compte à rebours à commencer pour le Black Friday....

Réservez une démo gratuite avec un spécialiste Shippingbo &découvrez l’expédition intelligente pour gérer etdévelopper votre entreprise e-commerce dès aujourd’hui !


Le BBQ 2017 Blog Ecommerce

La Vidéo Shippingbo au #bbqblogecommerce

Shippingbo était invité au #bbqblogecommerce

Comme chaque année durant la période du Salon Ecommerce, l’agence Blog Ecommerce a tenu la soirée barbecue Ecommerce au sein de ses bureaux.

L’occasion pour Shippingbo de retrouver les acteurs du Ecommerce français. Plus de 100 personnes étaient présentes et la soirée Blog E-commerce & Shoppingflux a, comme à son habitude, tenu ses promesses.

Pendant la soirée, chaque société a été invitée à répondre à des questions e-commerce, via une vidéo tournée au sein du studio vidéo de Blog Ecommerce. Romain Parent et Delphine Talarmin se sont prêtés à l’exercice sous l’oeil de la caméra de Blog E-commerce.

Découvrez toutes les photos de la soirée sur Blog E-commerce

Le BBQ 2017 Blog Ecommerce
© Blog Ecommerce

Paris Retail Week

Retour sur le Paris Retail Week 2017

Paris Retail Week : L'heure du bilan trimestriel e-commerce

Les 3 jours du plus grand évènement e-commerce en France se sont achevés le 21 septembre 2017 dernier. Shippingbo était présent dans le secteur Logistique à l’entrée du salon.Cette édition 2017 fut l’occasion pour les acteurs majeurs de ce secteur d’activité d’échanger et de témoigner de leur expertise dans leurs domaines. Ainsi se sont succédés conférences, keynotes, rencontres et entretiens. Vous pouvez d’ailleurs retrouver toutes les conférences en vidéo si vous n’étiez pas présent sur le salon ou si vous souhaitez les revoir.

Plus de 25 000 visiteurs professionnels et près de 500 sociétés participantes

— Paris Retail Week 2017

Paris Retail Week

L'E-COMMERCE CONTINUE SA PROGRESSION

Pour lancer le salon Paris Retail Week, la FEVAD a publié un bilan des ventes en ligne pour le second trimestre 2017.

On constate une nouvelle fois que le e-commerce est en hausse (11%). En effet les français on depensé pas moins de 19.5 millions d’euros sur cette période. Et pourtant le panier moyen a baissé, en moyenne les français depensent 68 euros par commande, chiffre en baisse. Mais ils achètent plus souvent. L’étude nous apprend qu’ils commandent 9.7 fois par acheteur et pour le trimestre, contre 8.9 auparavant.

Autre chiffre important, 81% des français ont éffectués au moins un achat en ligne sur ce trimestre.

Le chiffre d’affaires des places de marché augmente de + 15% au 2nd trimestre. Les ventes “Marketplaces” représentent désormais 31% des ventes des sites disposant d’une place de marché.

E-COMMERCE FRANÇAIS AU 2ÈME TRIMESTRE 2017
Paris Retail Week

"Les consommateurs continuent à acheter mais leurs habitudes changent considérablement. Ils s'informent différemment, les process d'achats et les attentes en termes de livraison évoluent aussi..."

— Marc Lolivier, délégué général de la FEVAD

Shippingbo au Paris Retail Week

Près de 350 visiteurs sont passés sur le stand Shippingbo pour découvrir notre solution lors du Paris Retail Week. Nos équipes ont échangé avec de nombreux e-commerçants sur les problématiques du traitement des commandes. Ce fut aussi l’occasion d’échanger avec de nombreux partenaires tout au long de ces 3 jours.

Shippingbo a aussi profité du salon pour lancer sa solution Shippingbo Wallet qui offre la possibilité aux transporteurs de vendre aux e-commerçants des prestations de transport en mode prépayé.

Paris Retail Week 2017 : la vitrine des innovations retail en plein boom !