Le challenge d’aujourd’hui pour un e-marchand, en plus de proposer une offre complète en ayant une offre de service de qualité, est de maintenir des coûts de traitement bas (logistique, livraison et relation clients) en adéquation avec le panier moyen actuel selon les sites de 20€ à 100€. Si cette livraison est la plupart du temps sous la responsabilité du transporteur, c’est bien l’image du e-commerçant qui est en jeu.


La logistique est donc primordiale dans la chaîne de valeur e-commerce et elle est l’un des postes qui doit être optimiser pour contribuer à améliorer les marges des e-commerçants.

La logistique est l’activité qui a pour objet de gérer les flux physiques de marchandises, et les données (informatives, douanières et financières) s’y rapportant, dans le but de mettre à disposition les ressources correspondant à des besoins (plus ou moins) déterminés en respectant les conditions économiques et légales prévues, le degré de qualité de service attendu, les conditions de sécurité et de sûreté réputées satisfaisantes.

En résumé, la logistique est axée sur la rationalisation des opérations liées au déplacement des marchandises : emballage, conditionnement, étiquetage, stockage, transport, manutention, déclaration en douane…).

L’activité de logistique a un impact sur tous les aspects de gestion de votre entreprise :

  • En Amont: Elle a tout d’abord un impact en amont de son organisation avec les fonctions d’achat et de gestion des approvisionnements.
  • En Aval : En aval du processus de production, la logistique a une influence sur la notion d’entreposage des marchandises, dans les questions d’emballage mais également dans l’activité de préparation de commandes et pour finir le transport aval après le lieu de stockage. Ce dernier peut avoir différentes organisations selon le secteur et la typologie de client :
    • La notion de Traction lorsqu’il s’agit de livrer la marchandise à un point de répartition ou d’éclatement.
    • La notion de « Passage à quai » lorsqu’il s’agit d’éclater les marchandises sur d’autres véhicules livrant le client final.
    • La notion de distribution, plus récemment appelé la logistique du « dernier kilomètre », c’est-à-dire du transport de la marchandise au client final BtoC ou BtoB dans des véhicules légers.